jeudi 1 décembre 2011

Article soin : L'hibiscus, plante miraculeuse pour les cheveux

Bonjour les gens !

Aujourd’hui, c'est le premier jeudi du mois, et comme tous les premiers jeudis du mois depuis quelque temps maintenant, on va parler soins des cheveux.
Je vais donc vous parler dans les minutes ou les heures à venir (moi j'écris, ça se compte en heures, vous vous lisez, ça se compte en minutes. Il y a comme quelque chose de pourri au royaume des cheveux) d'une plante assez extraordinaire venue de l'Inde antique et un des piliers de la médecine Ayurvédique. Et pourtant, il y a de forte chances que cette fleur vous soit familière et même que vous en ayez dans vos jardins.

En plus c'est une très jolie fleur qui ressemble à ça :
 
Hibiscus Sabdariffa

Bon, voilà, avec la photo et sa légende, j'ai cassé le suspense, alors autant insérer ici le titre de l'article :

L'hibiscus pour vos cheveux


Qu'est-ce  que l'hibiscus ?

Wikipédia nous dit : 

Hibiscus (du grec ἱϐίσκος / hibískos, signifiant guimauve) est un genre de plantes à fleurs annuelles ou vivaces qui comporte plus de 30 000 variétés. L’hibiscus fait partie de la famille des malvacées (malvaceae).
Ce sont des plantes connues depuis la haute antiquité : elles étaient cultivées en Égypte et en Asie du sud-est pour leur caractère ornemental, mais aussi pour leurs fruits comestibles. Importées en Europe au XIIe siècle par les Maures d'Espagne, certaines espèces furent ensuite introduites en Amérique au XVIIe siècle par les esclaves. La Corée du Sud et la Malaisie ont un hibiscus comme fleur nationale, respectivement H.syriacus et H. rosa-sinensis.


En gros donc, c'est une plante de la même famille que les mauves et les guimauves, d'ailleurs, en Anglais, tout ce petit monde s’appelle respectivement rosemallow, mallow et marshmalow, si c'est pas une preuve ça ! (Ah des botanistes me soufflent dans l'oreillette que non en fait, c'est pas une preuve. Bon, tant pis) Et on la connait et l'utilise depuis la nuit des temps.

L'hibiscus, une panacée ?
 
L'hibiscus contient plusieurs actifs qui lui donnent ses multiples propriétés :

 - Des mucilages, qui sont des polysaccharides (sucres longs comme l'amidon ou la cellulose). Or les mucilages végétaux ont des propriétés adoucissantes et épaississantes.
 - Des sucres. Aaaaaaaaaahhhhh les sucres végétaux. Parmi les meilleurs amis des cheveux bouclés et secs ( et des autres cheveux aussi, ils ne sont pas racistes). Les sucres sont un des pricipaux composants qui participent à l'hydratation. Vous vous rappelez ?
 - Des acides de fruits (AHA) : citrique, malique et tartrique. D'après Aromazone, les acides de fruits ont plusieurs propriétés qui nous intéressent pour le soin des cheveuxet du cuir chevelu :
  • Kératolytique : effet "peeling" => Utile dans la lutte contre les pellicules
  • Stimule le renouvellement cellulaire => Aide à la pousse
  • Stimule la synthèse des glycosaminoglycanes (composés qui forment la matrice de soutien de la peau, dont collagène) : effet anti-âge, redonne de l'élasticité à la peau =>Meilleure santé du cuir chevelu, réduction de la chute des cheveux.
  • Améliore l'hydratation de la peau => Réduction des pellicules, surtout les sèches, ainsi que des tiraillements et des démangeaisons en cas de CC trop sec.
  • Purifie la peau (élimination des surplus de sébum et des cellules mortes)=>Ça se passe de commentaires.
  • Rend les cheveux brillants =>Ça encore plus.
 - Des Polyphénols, qui sont des anti-oxydants naturels. Ça ne nous intéresse pas trop dans le cadre des cheveux mais ça lutterait contre le vieillissement cutané et donc permettrait de préserver notre cuir chevelu, je pense.


En clair ?

Pour les cheveux on peut dire que oui, l'hibiscus est une panacée, ou presque. La plante est réputée dans la médecine Ayurvédique pour lutter contre les pellicules, l'apparition des cheveux gris, la chute des cheveux, et pour renforcer la pousse, rendre le cheveux brillant et faciliter le démêlage.

De mon expérience, elle rends les cheveux plus souples, ce qui donnera de jolies boucles pour les cheveux bouclés et frisés et un joli mouvement sur des cheveux plus raides. Elle facilite également le démêlage et apporte brillance et douceur.

Je n'ai pas encore testé ses propriétés anti-chute et pro-pousse, mais vu les poignées de cheveux que je perds depuis une semaine (ma chute saisonnière commence plus tard que les autres cette année), c'est au programe.

A noter que mélangée à du henné (Lawsonia, Cassia ou indigo) ou à d'autres plantes fixantes pour les colorations, elle va donner des jolis reflets violets-prune à auburn. De même si elle est utilisé en rinçage de manière systématique.


Comment l'utiliser ?

Si vous avez des fleurs fraîches ou en poudre, vous pouvez  vous faire des cataplasme contre la chute ou les pellicules. En passant des feuilles fraîches (de votre jardin. Attention aux pesticides sur les fleurs du commerce) préalablement ramollies à l'eau pendant 15 minutes, dans un mixer, vous obtiendrez une pâte que vous pourrez étaler sur votre CC et laisser poser au moins 30min. Si vous avez de la poudre, réhydratez là avec un peu d'eau ou d'hydrolat, vous pouvez y ajouter un peu d’argile rose pour la texture, jusqu'à avoir une pâte à étaler.

Pour la poudre, certaines personnes se lavent les cheveux avec un mélange Shikakai-Hibiscus. Mais n'étant pas utilisatrice du shikakai, je ne puis vous en dire plus (peut-être qu'une de mes copines pourras, en commentaire ou dans son propre article)


Les fleurs séchées sont très intéressantes. Déjà parce qu'elles se conservent très bien. Ensuite parce qu'elles sont facilement utilisables pour plein de préparations.


Des fleurs séchées


Les actifs de la plantes sont très bien préservés lors du séchage et ils sont solubles dans l'eau. J'ai trouvé plein de recettes d'huiles ayurvédiques à base d'hibiscus, mais ça me semble un peu bizarre sachant ça. La plupart des recettes indiennes parlaient de les mettres dans de l'huile de coco chaude.

Mais personnellement, je préfère extraire les actifs à froid, donc dans de l'eau ou mieux, de la glycérine. On peut ainsi utiliser l'extrait en rinçage ou l'incorporer à d'autres produits capillaire : shampoings, après-shampoings, crèmes coiffantes, lotions capillaires etc.


Une petite recette pour la route ?

Of course les gens. Vous croyiez vraiment que j'allais vous laisser partir comme ça ? 

Voici une petite recette que j'ai conçu au début de cet été pour protéger mes cheveux du soleil, du sel et du sable breton. Mais vu sa composition, elle devrait marcher très bien aussi pour celles et ceux qui veulent protéger leur cheveux des rigueurs de l'hiver de Chamonix (par contre, au Val d'Isère, je ne suis pas sûre que ça marche) Le résultat, vous l'avez déjà vu, c'est celui-ci, après une journée à la mer sur cheveux pas lavés encore :


Vous avez vu ? même ma chemise est à l'hibiscus


La recette n'est pas compliquée, il faut juste maitriser les émulsions. La voici :




Crème hydratante/nourrissante/démêlante/protectrice contre les UV et les éléments déchainés


Vous pouvez l'utiliser en préventif (avant l'exposition) ou en curatif (sur des cheveux un peu secs à cause de leur exposition aux éléments). Le principe, en mettre une noisette à une noix au creux de la main et la répatir sur toute la chevelure. Si vos racines ne sont pas trop grasses, vous pouvez en mettre jusqu’en haut sans soucis. Petit plus produit, si vous avez les cheveux bouclés, scrunchez un peu après avoir étalé la crème pour avoir de jolies boucles.


Pour 30ml :
Phase Huileuse
5% Cire émulsifiante N°2 (1,5g)
10% HV de Macadamia (3ml)Protectrice contre les UV, le sel, le vent et le froid, nourrissante. Légère, proche du sébum
10% BV de Cupuaçu (2,67g)Protecteur contre les UV,réparateur, nourrissant. Léger, sent bon.

Phase Aqueuse
41% Macérât hydroglycériné d'Hibiscus à 10% (12,3ml) (Recette sur ici) Hydratant, démêlant, colorant rose
30% Aloe Vera (9ml)Hydratant, réparateur

Additifs
2% Inuline (0,6ml)Hydratant, démêlant
2% Céramides (0,6ml)Hydratant
12 gttes d'EPP(de pharmacie, ceux qui utilisent celui d'AZ ou du cosgard, regarder les doses prescrites pour ces produits)Conservateur

Au bain marie à feu doux (l'eau ne doit pas bouillir) faire fondre la phase huileuse en remuant. En même, dans un autre bain-marie à feu doux, faire chauffer la phase aqueuse pour qu'elle soit à peu près à la même température que la phase huileuse. Quand toute la cire émulsifiante à fondu, verser lentement la phase aqueuse dans la phase huileuse en fouettant sans arrêt. Sortir du bain-marie et continuer de fouetter jusqu'à ce que l'émulsion prenne. Continuer à remuer pour bien faire l'émulsion et refroidir. Ajouter les additifs et le conservateur et remuer encore un peu.

Mettre en flacon pompe ou dans un autre contenant qui vous arrange.




La crème s'est conservée 3 mois hors du frigo et a pris l'avion (avec tous les changements de températures que cela implique). Pensez juste à la conserver à l'abri de la lumière et dans un endroit pas trop chaud quand même, le pigment rose de l'hibiscus disparaissant au contact des UV.

Si vous voulez d'autres avis sur cette crème, Darkycoubo en a mis une version sur son blog avec ce qu'elle en a pensé.


Quelles sont mes sources ?


Voilà, j'espère que cet article vous aura intéressés. Si vous avez des question, n'hésitez pas à les mettre en commentaires. Si je peux y répondre, je me ferais un plaisir.




Ça vous a plu ? Pensez à voter pour nous !

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Tiens, je viens de relire cet article et j'avais oublié le passage sur le shikakai. Je l'utilise pas mal (un shamp sur deux environ) et souvent couplé avec l'hibiscus et je procède souvent en décoction de mes fleurs pour mouiller la poudre de shikakai. Et c'est vrai que le démêlage est bien plus facilité, ce qui est déjà le cas avec le shikakai seul mais un petit plus avec l'hibiscus. Sinon j'utilise aussi l'hibiscus dans mes vinaigres de rinçage ou dans mes hennés, ce qui me permet peu à peu d'avoir une couleur grenat. Ta recette est fortement tentante je dois dire :)

    RépondreSupprimer